Un don pour Brigitte

 Logo222

Au mois de février 2015 j'ai été foudroyé par un terrible diagnostique de cancer du pancréas. Au Québec, on me dit que mon cancer est incurable et que mes jours sont comptés. Récemment j'ai appris que j'ai une chance d'être sauvée par une opération au laser en Allemagne. Cette procédure à déjà sauvée des milliers de personnes depuis les 20 dernières années. Je décide donc de saisir ma dernière chance et de tenter l'opéretion au laser en Allemagne. Pour ce faire, je dois amasser plus de 40 000 $ pour financer les traitements et payer le voyage. Aidez-moi à vaincre le cancer et permettez-moi de voir grandir mon petit fils. 

Ma vie bascule

Fevrier2015, la vie se déroule normalement je vais au boulot 5-6jrs semaine, je travaille pour Carrier à St-Hyacinthe depuis son ouverture en 2007. J’habite avec un homme depuis 4ans et que j’aime beaucoup, j’ai deux gars et même un petit fils, tout va à merveille.

Le 1er mars2015, la vie commence à basculer, mon conjoint m’annonce qu’il ne m’aime plus. C’est le premier coup dur que je reçois.  

Le 3mars2015, je décide d’aller consulter à l’hôpital, car j’ai une douleur aux côtes qui est maintenant rendu insoutenable.  Depuis un bon bout de temps, je croyais ce mal relié à mon travail et à ma posture, mais l’infirmière m’annonce très froidement qu’elle croit bien que c’est un cancer du pancréas ! Donc je vais devoir passer un scan très bientôt pour confirmer ses dires. Dans les jours qui suivent, je suis triste, angoisée et je me sent teriblement seule avec un possible verdict de cancer.

 

brigitte-aiden

Le diagnostic tant redouté

Une fois le premier scan passé je me rends dans le bureau du médecin pour avoir les résultats avec un énorme stresse intérieur. C’est confirmé,  j’ai bien un cancer du pancréas ! Mon cœur bat très fort, suite à cette terrible nouvelle, mais on m’a dit que je suis chanceuse,  je vais pouvoir me faire opérer. Ouf ! Quelle joie d’entendre ce commentaire ! Pas de temps à perdre ils envoient le dossier à Montréal à un grand chirurgien qui me demande de passer une IRM pour voir plus clair. Il me dit : si la masse cancéreuse est trop importante, je vais devoir faire de la chimio pour baisser la masse et après, il pourra m'opérer. Je vais donc connaitre mon sort après l'IRM.

De retour à Montréal pour avoir le résultat avec un énorme stresse, le chirurgien me brise la vie en m’annonçant qu’il ne peut pas m’opérer. La masse est pognée après les vaisseaux, j’ai 2 ganglions d’atteints et m’opérer ne pourrait qu’empirer les choses. La vie bascule, mais très fortement pour moi et mes proches !!! C’est incroyable, un vrai cauchemar cette nouvelle destructrice.

Finalement il y a de l'espoir

Je réunis toutes mes forces pour rester positive et souriante et je fais tout mon possible pour ne pas m’apitoyer sur mon terrible sort. Fort heureusement, j’ai quelque personne très proche qui m’aident beaucoup, me soutiennent énormément et qui ne baisse pas les bras en espérant trouver une solution à cette tragédie.

Tout dernièrement, par un très grand bonheur, nous avons entendu parler d’un homme qui est allé en Allemagne se faire opérer au laser. Il avait le même diagnostic que moi et maintenant, il est sauvé. Marc-André Michaud avait reçu lui aussi un diagnostic du cancer du pancréas incurable au Québec. Mais avec les technologies en Allemagne et voyages là ba il est définitivement guéri de son cancer. Je décide donc de saisir ma dernière chance de guérison. Donc mes proches et moi sommes dans les procédures pour me permettre de faire ce voyage vers l’Allemagne. Aidez-moi à revenir en santé avec plusieurs années à vivre parmi ceux que j’aime.

pour site web

Je dois amasser plus de 40 000 $ pour financer mon traitement

 

En juin dernier, sois le 17 et le 19 juin 2015 j’ai reçu mes premiers traitements du Dr Thomas Vogl. Le traitement c'est de la chimio-embolisation et j`ai subi 2 traitements de cette chimio pendant mon séjour. Avant mon départ, je prenais au minimum 30 pilules par jour, plus une (patche) de morphine de 50 mg et je ne mangeais vraiment pas beaucoup. Je restais très souvent coucher et avais quand même beaucoup de douleur, je sentais mes capacités diminuées de beaucoup. Depuis ces traitements, je ne prends que quelque Dilaudid (dériver de morphine) pour calmer les légères douleurs que jai encore et le Dr. THOMAS VOGL me fais prendre un médicament pour 4semaine ses (Capecitabin Hexal 500mg) et tranquillement je retrouve l`appétit,et je suis beaucoup plus active je ne reste pas coucher toute la journée et je me sens prendre du mieux tranquillement, mais comme chaque cancer es différent d`une personne a l`autre a se jour je ne peux confirmer combien de traitement j’aurais  besoin. Je dois aussi préciser qu`un de mes proches a écrit au ministre de la santé  pour expliquer notre situation. Ils l`on mit en communication avec le directeur de la cancérologie du Québec Dr.jean Latreille qui lui  ma obtenu une rencontre avec un médecin de  l’hôpital St-Luc pour permettre le meilleur des suivis entre mes traitements de L`Allemagne. Mon médecin s`occupe de faire traduire les documents de l`Allemagne pour bien comprendre le traitement reçu là-bas et  m'ont  fait passé un nouveau IRM qu’on aura les résulta en aout . Donc pour conclure je prends du mieux nous allons avoir plus de détails après les examens fais ici et vraiment wow merci du soutien de ses professionnels de la santé malgré tout, pour plus de détail suivez le lien Facebook merci a vous tous pour votre soutien.

 

             bouton-don